dimanche 23 novembre 2008

[News] La Navy mélange FCS et LCS

Dans le cadre de son programme de Littoral Combat Ship (LCS), l'US Navy emprunte à l' US Army un morceau de son Future Combat System (FCS), le Non Line Of Sight Launch System (NLOS-LS) et ses missiles PAM (Precision Attack Munition)

Camion FMTV de l'US Army équipé de deux conteneurs NLOS-LS

Le nouveau LCS sera équipé de 4 containers NLOS-LS, soit un total de 60 missiles, lui permettant d'assurer des frappes précises en soutien des troupes déployées au sol, sans pour autant avoir besoin d'une base d'appui feu sur un terrain potentiellement hostile, ni de bateaux de combat de ligne. Cette nouvelle capacité permettra au capitaine commandant un LCS une puissance de feu accrue et précise jusqu'à une quarantaine de kilomètres.

Le NLOS-LS est à l'origine développé comme un remplaçant de la pièce d'artillerie mobile ou fixe, destinée à apporter aux forces de projection un moyen de soutien peu coûteux, léger et simple à transporter.
Le système se présente sous la forme d'un simple container - le CLU (Container Launch Unit) - parallélépipédique, ce qui permet de simplifier le transport, divisé en 16 compartiments. 15 de ces compartiments, démontables, contiennent des missiles PAM Raytheon, le 16e contenant le système de lancement et de guidage.
Le fonctionnement est en tout point identique à celui du Vertical Launch System (VLS) utilisé sur certains croiseurs et sous marins : au lieu d'être pointés sur la cible pour un tir direct, les missiles sont tirés à la verticale, puis redirigés sur la cible par leur autodirecteur. Cela permet d'engager des cibles multiples à 360° sans avoir besoin de modifier les réglages de la plateforme de tir.
Le CLU est utilisable sur l'importe quelle plateforme, d'un sol en terre aux plus gros camions de l'US Army, en passant par le HMMWV "Humvee" et peut être transporté sous élingue par des hélicoptères légers, permettant une distribution des systèmes au plus petites unités sur le terrain, ou a des postes avancés isolés ou hors d'accès pour les pièces d'artillerie tractées ou automotrices.

Pam

Le missile utilisé par le système est appelé PAM, pour Precision Attack Munition. Le PAM, une fois sorti de son conteneur, est dirigé vers une "tache" GPS autour de sa cible. Une fois dans le secteur ciblé, le missile est guidé par laser vers sa victime par des opérateurs au sol ou un drone aérien. Ce système permet des frappes de précision jusqu'à 40km, distance que les ingénieurs de Raytheon espèrent pousser jusqu'à 60km dans les prochaines versions de Pam.

video